Les compétences nécessaires pour être un bon rédacteur SEO

Découvrez les 3 principales compétences nécessaires à maîtriser pour être un bon rédacteur de contenu SEO avec Donutz !

Les rédacteurs SEO sont chargés de créer du contenu pour différents clients afin de les aider à se référencer sur les moteurs de recherche.

Leur travail ne consiste cependant pas à simplement rédiger pour le web mais aussi à développer différentes stratégies pointues propres à l'expertise SEO.

Dans cet article, nous vous présentons les 3 points les plus importants que doit maîtriser un rédacteur SEO pour rédiger des contenus de qualité.

Vous allez voir, ça n'est pas aussi simple que ça en a l'air !

1. Qualité rédactionnelle

content writing

Pas de surprise : La première compétence essentielle d'un rédacteur de contenu SEO est la capacité à maîtriser différents styles d'écriture.

Lorsqu'un rédacteur rejoint une agence, il y a de fortes chances qu'il soit chargé de générer du contenu pour toutes sortes de clients.

Les employés des agences marketing numérique le savent bien : les rédacteurs de contenu peuvent passer la matinée à écrire pour le référencement de leur agence marketing, puis se tourner vers un article de blog sur le secteur du jardinage pour un client après.

Le contenu lui-même est différent pour chacun de ces clients, mais ce qui compte, c'est le ton et la façon de rédiger adaptée à chaque secteur.

Le ton est quelque chose que les lecteurs ne peuvent pas exactement discerner à partir des mots eux-mêmes, mais plutôt à partir de l'ambiance globale générée par le rédacteur au sein de l'article.

Le contenu professionnel sur une compétence précise et technique demandera un ton sérieux et une écriture détaillée, tandis que le texte publicitaire d'une marque de jouets demandera une écriture plus souple et amusante.

Un bon rédacteur de contenu SEO sait non seulement instinctivement quel type de ton utiliser mais aussi la manière de s'en servir pour attirer et retenir l'attention du lecteur tout en répondant à sa requête.

2. Comprendre les intentions de recherche

Les rédacteurs de contenu que vous employez dans votre agence de marketing numérique n'ont pas besoin d'être des fans inconditionnels du référencement naturel pour réussir leur rédaction.

Mais il existe une méthode de rédaction de contenu qui s'intègre parfaitement au SEO dans son ensemble, à savoir la comprendre l'intention de recherche des internautes.

Si les rédacteurs de contenu veulent que leurs articles soient attrayants, ils ne doivent pas se contenter de leurs compétences rédactionnelles.

Pour être attrayants, les rédacteurs doivent rédiger du contenu que les utilisateurs en ligne ont réellement envie de lire, plutôt que de simplement jeter des sujets au hasard. Il faut se concentrer sur ce que recherche l'internaute.

Les professionnels du référencement et les autres experts du secteur connaissent tous les outils que les rédacteurs de contenu utilisent pour déterminer ce que les gens recherchent, des outils tels SEMrush.

Connaître ces outils n'est pas la partie la plus difficile du rédacteur ; il s'agit d'utiliser au mieux les informations qu'ils fournissent pour travailler, afin de créer un meilleur contenu pour les utilisateurs.

Il différents types d'intention de recherche que les rédacteurs de contenu doivent garder en tête pour adapter au mieux leurs textes.

  • Informationnel : Quand les utilisateurs veulent savoir quelque chose.
  • Navigation : lorsque les internautes veulent visiter un site ou une page Web spécifique.
  • Transactionnel : Lorsque les utilisateurs veulent acheter quelque chose.
  • Recherche commerciale : lorsque les utilisateurs recherchent des produits qu'ils souhaitent acheter.

Chaque type d'intention de recherche sur le web nécessite une manière de rédiger adaptée au besoin de l'utilisateur.

Par exemple, un contenu informatif peut être une liste des dix meilleurs styles de mode pour la saison à venir.

Ensuite, dans chaque article, le rédacteur peut créer un lien vers un produit du client.

En revanche, écrire pour un site de e-commerce nécessitera un contenu transactionnel, qui incitera un peu plus ouvertement les lecteurs à acheter un produit.

Votre rédacteur de contenu doit être conscient que les mots clés à utiliser dépendront du sujet et des contenus qu'il faut mettre en avant sur les moteurs de recherche.

Savoir comment utiliser les bons mots-clés doit toujours faire partie des compétences d'un rédacteur pour le SEO.

Par exemple, un terme de recherche informatif pourrait être quelque chose comme "les meilleures marques de ski", alors qu'une requête transactionnelle pourrait être "Ski à vendre en ligne".

3. Écrire pour des sujets plutôt que pour des mots-clés

blogger seo

La dernière compétence que tout rédacteur de contenu SEO professionnel doit posséder est la capacité à écrire pour des sujets plutôt que des mots-clés.

Si les rédacteurs se lancent dans le marketing de contenu et la stratégie SEO, ils doivent connaître l'histoire des mots-clés dans le domaine du SEO.

Auparavant, les gens écrivaient en favorisant les mots-clés car Google accordait plus d'importance aux mots-clés à la fin des années 1990 et au début des années 2000.

Tout cela est maintenant pénalisé car cela donne une mauvaise expérience utilisateur, l'UX étant de plus en plus important aux yeux de Google aujourd'hui.

Maintenant, ce que les rédacteurs de contenu SEO doivent faire pour que leurs contenus soit mieux référencés, c'est se concentrer sur la rédaction de sujets plutôt que de mots-clés.

Oui, les mots-clés ont toujours une place très importante, mais si un contenu se concentre trop sur leur insertion, il ne sera pas bien lu par les utilisateurs et Google ne le classera pas aussi bien.

Les rédacteurs doivent plutôt s'efforcer de rendre le contenu original et pertinent par rapport à la requête initiale.

Ils doivent s'efforcer de répondre à la question posée avec le plus de détails possibles.

Si vous voulez d'autres conseils SEO, n'hésitez pas à visiter notre blog ! Nous sommes une agence marketing digitale experte en PPC, SEO, Google Ads et réseaux sociaux.